fbpx

Nos cliniques d’Alma et Jonquière sont fières de vous proposer une solution permettant de détruire des lésions cutanées !

Il s’agit de la cautérisation !

Cette méthode permet de détruire et d’enlever des tissus et des celles anormales au moyen d’électricité. Le tissu est brûlé ou disséqué au moyen d’une petite sonde parcourue par un courant électrique.

Quel sont les tissus pouvant être cautériser ?

1) Les acrochordons

Un acrochordon est une petite excroissance totalement inoffensive de la peau qui est souple et de couleur chair. Même s’ils ne causent aucune complication, les acrochordons peuvent apparaître n’importe où sur le corps. Ils se forment généralement dans les plis cutanés, exemple sur le cou et aux aisselles. À l’aide de l’électro-cautérisation, les acrochordons sont brûlés un par un et le résultat est instantané. Cette méthode est très peu douloureuse.

2) Les verrues plantaires

La verrue plantaire est une lésion cutanée causée par la prolifération du virus du papillome humain (HPV). Elle se manifeste comme une excroissance rugueuse sous la voûte du pieds au niveau des différents point d’appuis. Elle est très contagieuse et se transmet de manière indirecte.

La verrue plantaire se forme sur la plante des pieds. Elle survient généralement après une contamination virale dans une salle de sport, une douche collective ou une piscine.

Symptômes :

Parmi ses symptômes on peut ressentir une douleur en marchant, celle-ci est due à la compression et peut parfois entraîner la boiterie. La peau durcie également à l’endroit où elle se trouve (induration cornée).

Lorsque les verrues ne sont pas traitées, il existe un risque d’auto-contamination par la lymphe. S’il y a coupure, le virus a d’autant plus de chance de se propager.

Traitement :

C’est pour cette raison que même si sa douleur n’est pas obligatoirement forte il est souhaitable que les verrues soient traitées par votre médecin.
La guérison est sans séquelles mais la cicatrice peut provoquer des douleurs occasionnelles.

Pour traiter la verrue plantaire par électro-cautérisation un anesthésiant locale est injecté pour diminuer la douleur lors de la cautérisation. Par la suite un petit pansement avec une crème antibiotique sont appliqués pour éviter la contamination et les frottements.

3) Traitements de verrue vulgaire

Ces verrues sont dues le plus souvent aux papillomavirus. Elles sont bosselées, de couleur clair, blanche, et rugueuse au toucher. Celles-ci se développent sur les mains, les doigts parfois même les genoux ou les coudes. Cette verrue prend l’aspect dôme. Rarement douloureuse, elle peut toutefois être gênante.
Lors du traitement par l’électro-cautérisation, le patient peut avoir recours à un léger anesthésiant local.

Évidemment ces trois exemples ne sont pas les seuls tissus pouvant être cautérisés !

Dr. Sylvain n’hésitera pas à vous référer à un(e) dermatologue en cas de lésions suspectes.