Médecine Esthétique

Traitements esthétiques avancés pour vous aider à vous sentir mieux

Médecine Régénérative

Plasma riche en plaquettes (PRP) pour aider à guérir les disques, les tendons, le cartilage, les ligaments et les os

Conditions et Traitements

Traitements contre la transpiration excessive, les tendons et les ligaments et la gestion de la douleur

Calvitie Androgénétique

Ce traitement est offert dans nos cliniques de:  Jonquière

 

TRAITEMENT DE L’ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE AVEC LE PLASMA RICHE EN PLAQUETTE ( PRP)

QU’EST-CE QUE LE PLASMA RICHE EN PLAQUETTES ?

Le plasma riche en plaquettes, ou PRP, se compose de plasma sanguin ayant une concentration augmentée de plaquettes. Nous y retrouvons un réservoir immense de protéines bioactives, principalement des facteurs de croissance, qui sont essentielles pour initier et accélérer la réparation et la régénération des tissus. Ces protéines bioactives initient la guérison des tissus conjonctifs comme les tendons et les ligaments et ainsi promouvoient la création de nouveaux vaisseaux sanguins et stimulent le processus de guérison des follicules nécessaires à la repousse de vos cheveux.

COMMENT LE PRP AGIT-IL ?

Une petite quantité de sang est prélevée chez le patient. Ce sang est ensuite centrifugé puis le PRP en est extrait. Ce processus augmente la concentration des plaquettes et des facteurs de croissances de 500 %. Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) consiste en de multiples injections superficielles dans le cuir chevelu de microgouttes de sérum sanguin duquel auront été éliminés les globules rouges et les globules blancs pour qu’il ne conserve que les plaquettes. Une fois injectées sous le cuir chevelu, les plaquettes libèrent des facteurs de croissance très puissants qui agissent au niveau des follicules des cheveux pour en stimuler le développement et en ralentir le vieillissement. La qualité des cheveux s’en voit donc grandement améliorée (texture, épaisseur, pigment) ainsi que la densité, surtout si la calvitie est à un stade initial et qu’il est alors encore possible de renverser son processus.

LES CANDIDATS AU TRAITEMENT AVEC PRP ?

Le traitement PRP s’adresse à toute personne souffrante d’un stade léger à modéré d’alopécie androgénétique (calvitie héréditaire) ou désirant améliorer la qualité de sa chevelure.

Tout patient soumis à une greffe capillaire est aussi candidat à ce traitement pour améliorer le taux de survie des greffons et en stimuler plus rapidement la repousse.

LES ÉTAPES DU TRAITEMENT ?

Étape 1 la préparation. Étape 2 La préparation du cuir chevelu avec anesthésie locale et désinfection des régions à injecter. Étape 3 L’injection dans les zones de calvitie avec de micro aiguilles. Une quantité de 0,1 ml à tous les centimètres carrés à une profondeur de 2 mm.

LE PROTOCOLE DE TRAITEMENT ?

Le protocole de traitement varie d’un individu à l’autre selon le sexe et la gravité de la calvitie, mais il requiert, en général, 3 séances mensuelles. Ensuite un traitement aux six mois sera nécessaire pour maintenir et améliorer les résultats. Il est, en effet, impossible de freiner la calvitie de façon définitive à cause de son origine hormonale et héréditaire, d’où l’importance d’un suivi rigoureux et de séances de maintien.

Le traitement est simple, rapide, indolore et ne comporte aucun temps de récupération.

LES EFFETS SECONDAIRES ET LES RISQUES ?

(Voir plus bas ) le pré et post traitement.

 

Avant le traitement :

  • Êtes-vous fumeur? L’effet du tabac retarde la reconstruction des tissus osseux, la nicotine diminue la production de collagène, labsorption de monoxyde de carbone entrave l’oxygénation des tissus en diminuant le flux sanguin par son effet vasoconstricteur. Le traitement ne sera pas optimal, cest pour ces raisons que nous conseillons d’arrêter de fumer.
  • S.V.P., demander à Dr Sylvain Simard et son équipe de vous expliquer votre condition, son plan de traitement et les traitements alternatifs. Tel que Rogaine, propecia et laser médical grade IV.
  • Cesser les AINS (anti-inflammatoire) tels qu’Aspirine, Advil, Morin, Naprosyn, Celebrex, Aleve, etc. une semaine avant le traitement et un mois après. Cependant vous pouvez continuer de prendre les autres médicaments qui vous sont prescrits ainsi que le Tylenol et le curcuma.
  • Pas de corticostéroïdes 2 semaines avant le traitement injectable ou oral et un mois après.
  • Si vous êtes sur Coumadin, Plavix, Lovinox, Pradaxa et autres médicaments qui éclaircis le sang, aviser le Dr Sylvain Simard ou son équipe avant le traitement.
  • Aviser le Dr Sylvain Simard ou son équipe de toute allergie aux anesthésiants, bandage, désinfectant ou au latex.
  • Aucun jeûne n’est nécessaire et buvez beaucoup d’eau avant la procédure. Éviter certains aliments et une diète méditerranéenne est recommandée (voir en annexes).

Les contre-indications courantes :

Générales : Femmes enceintes, allaitements, cancer, infections sérieuses ou locale, syndrome de dysfonction des plaquettes, manque de plaquettes, prise de cortisone oral ou infiltration de cortisone récentes, prise d’anti-inflammatoire ou antiplaquettaire dans la dernière semaine et allergie à l’anesthésiant.

Spécifiques : Dysfonction Thyroïdienne et malnutrition ou autres maladies contribuant à la perte de cheveux.

Après le traitement :

  • Nous téléphoner si vous faites de la température en haut de 1000.4F ou 380C.
  • Pour soulager la douleur, utilisez du Tylenol et curcuma ou une prescription vous sera donnée.
  • Appliquer du froid 10 minutes aux 2 heures si besoin, mais pas directement sur le cuir chevelu.
  • Ne pas prendre d’anti-inflammatoire pour 4 semaines après le traitement.
  • Pour nous rejoindre, vous pouvez le faire entre 8h et 16h au 1-418-548-1477 ou en cas d’urgence, contacter l’assistante du Dr Sylvain Simard au 1-418-944-9871.

Les complications :

Le taux de complications sérieuses est très rare :

Infections 1 sur 50,000 injections. Les autres réactions possibles ayant été observés sont toutes mineurs :

Réaction allergique à l’anesthésient, douleur temporaire, action vagale, ponction d’une autre structure (Vaisseaux, nerfs), calcification aux points d’injection et formation de tissue cicatriciel.

FEMMES ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE ÉCHELLE DE LUDWIG

 

RÉGIME MÉDITERRANÉEN

Le régime méditerranéen, également appelé régime crétois ou diète méditerranéenne est une pratique alimentaire traditionnelle dans plusieurs pays autour de la mer Méditerranée caractérisée par la consommation en abondance de fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques et d’huile d’olive, une consommation modérée de produits laitiers, d’œufs et de vin, une consommation limitée de poisson et une consommation faible de viande.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Régime_méditerranéen

Opter pour une alimentation anti-inflammatoire réduit les chances de souffrir d’une maladie cardiovasculaire, d’asthme, d’Alzheimer, d’un cancer et d’une maladie auto-immune. De plus, ce régime semi-végétarien augmente l’espérance de vie, fortifie le système immunitaire et fait en sorte que le corps s’adapte plus facilement aux changements de l ‘environnement. L’inflammation chronique peut être causée par la malbouffe, il est donc fortement conseillé de réduire sa consommation d’aliments transformés et de manger le plus souvent des aliments végétaux. L’indice glycémique est à surveiller puisqu’une corrélation est à établir entre les aliments ayant un indice glycémique haut et l’inflammation. Ainsi, les aliments ayant un indice glycémique bas ainsi que les aliments riches en Omégas-3 et en Zinc sont à privilégier. Nous vous proposons une courte liste des aliments anti-inflammatoires et des aliments pré-inflammatoires.

Aliments anti-inflammatoires

  • Légumes frais: surtout les légumes verts à feuilles comme le chou, le brocoli, le cresson, l’épinard et la laitue, mais aussi l’oignon, la tomate et le poivron, la patate douce, etc.
  • Fruits frais : le bleuet, la mûre, la framboise, l’orange, l’ananas, la cerise, le citron, l’avocat, la pêche, la pomme et la poire.
  • Les épices: le gingembre, le curcuma, le piment fort, le piment de Cayenne et l ‘ail.
  • Les herbes : le thym, le romarin, la menthe, le basilic, le persil et la coriandre.
  • Le chocolat noir.
  • Les légumineuses : les lentilles, les pois chiches, les haricots rouges.
  • Le poisson et les fruits de mer: les huîtres, les palourdes, le saumon, le maquereau, la truite, la sardine et le hareng.
  • Les grains entiers: l’orge, le riz brun, le quinoa, l’épeautre, le blé concassé, le millet, l’amarante, le seigle, le son et les flocons d’avoine.
  • Les noix : les noix de Grenoble, les amandes, les noisettes, les pistaches, les noix de cajou.
  • Les graines : les graines de lin, les graines de citrouille, les graines de chanvre.
  • Le soya et ses dérivés (comme le tofu).
  • Les huiles: l’huile de canola pressée à froid, l’huile d’olive extra-vierge, l’huile de noix, l’huile de lin, et l’huile de graines de citrouille.

Aliments pré-inflammatoires

  • La bière.
  • La pomme de terre.
  • Le riz blanc.
  • Le sucre blanc, le miel, le sirop de maïs et les aliments qui en contiennent.
  • Les céréales raffinées : le pain blanc, le riz blanc, les viennoiseries, les pâtisseries, la farine blanche, les craquelins, les biscuits, les muffins, les gâteaux, les céréales sucrées,
  • La banane et les fruits secs.
  • Le jus industriel et les boissons gazeuses.
  • La plupart des produits laitiers : beurre, crème, lait, crème glacée, crème sure.
  • Les charcuteries, les saucisses et les viandes froides.
  • Les viandes rouges : bœuf, porc, agneau, veau.
  • La volaille.
  • La friture.

Enfin, bien que l’alimentation qui contribue à faire baisser l ‘inflammation soit assez vaste, les aliments inflammatoires sont souvent associés à une alimentation malsaine. La perte de poids n ‘est pas un objectif de ce changement d’habitudes alimentaires, mais il n’est pas surprenant d’en remarquer une chez ceux qui avaient l’habitude de manger beaucoup d ‘aliments présents dans la liste des aliments inflammatoires. Bref, ce n’est pas seulement l’inflammation qui est
susceptible d’être traitée avec l’adoption de cette liste, mais une meilleure santé globale.

Partenaires

Nos cliniques

Jonquière

Téléphone:
418 548-1477
Télécopieur:
418 699-1477

Adresse:
2655 Boulevard du Royaume, local 660
Jonquière  G7S 4S9

Heures d'ouverture:

Lundi: 8h à 16h
Mardi: 8h à 16h
Mercredi: 8h à 16h
Jeudi: 8h à 16h
Vendredi: FERMÉ
Samedi: FERMÉ
Dimanche: FERMÉ

Nos cliniques

Jonquière

Téléphone:
418 548-1477
Télécopieur:
418 699-1477

Adresse:
2655 Boulevard du Royaume, local 660
Jonquière  G7S 4S9

 

Heures d'ouverture:

Lundi: 8h à 16h
Mardi: 8h à 16h
Mercredi: 8h à 16h
Jeudi: 8h à 16h
Vendredi: FERMÉ
Samedi: FERMÉ
Dimanche: FERMÉ

 

Clinique de Jonquière

2655 Boulevard du Royaume
Faubourg Sagamie, local 660
Jonquière  G7S 4S9
Téléphone: 418 548-1477
Télécopieur: 418 699-1477
jonquiere@cliniquesylvainsimard.com